La Réserve nationale d’Orlu

Réserve nationale d’Orlu


Au fin fond de la vallée d’Orlu-Orgeix, dans les Pyrénées Ariègeoises à proximité des communes d’Orlu et d’Orgeix, se trouve un territoire sauvegardé, protégé depuis 1947. C’est un lieu privilégié pour découvrir le milieu montagnard de près de 4500 ha, allant de 950mètres à 2765 mètres d’altitude.


Remontons un tout petit peu le fil de l’histoire pour comprendre comment cet espace protégé s’est structuré :

  • 1947 : achat du site par un particulier
  • 1973 : rachat du site par deux communes qui en deviennent propriétaire : Orlu et Orgeix
  • 1981 : statut Réserve Nationale de Chasse
  • 1996 : statut Réserve de Chasse et de Faune Sauvage
  • 1998 : statut Réserve Nationale de Chasse et de Faune Sauvage (par arrêté ministériel), réseau Natura 2000 (directive habitat et oiseaux)

Le territoire de la Réserve Nationale de Chasse et de Faune Sauvage, ainsi que les espèces ou les écosystèmes rares ou protégés qui la composent sont préservés grâce aux actions de l’ONCFS, qui est le gestionnaire de l’espace : comme la réalisation d’études, de recherches scientifiques, d’inventaires sur les habitats, la faune ou la flore ou encore des suivis de la fauneGrâce à cet espace, bon nombre d’étudiants et de chasseurs y viennent pour s’y former. D’autre part, des activités traditionnelles sont maintenues comme le pastoralisme.

C’est pourquoi une réglementation est nécessaire :

Ici la chasse est interdite, sauf les tirs scientifiques ou les tirs de régulations qui sont soumis à un plan de chasse

  • l’accès aux véhicules à moteur est interdit, excepté les professionnels habilités
  • les chiens même tenus en laisses sont interdits, excepté les chiens de travail
  • le camping est interdit mais le bivouac est toléré de 19h à 8h
  • les visiteurs sont invités à ne pas sortir des sentiers balisés
  • Toutes activités ou nuisances qui pourraient provoquer le dérangement d’espèces ou la dégradation de milieux sont interdits (feux, pêche, bruit…)
  • Toutes activités ou nuisances qui pourraient provoquer le dérangement d’espèces ou la dégradation de milieux sont interdits (feux, pêche, bruit…)
  • la cueillette des fleurs protégées est interdite
  • L’activité pastorale étant présente il faut faire attention aux troupeaux

Mais les jumelles, longues vues et appareils photos sont bien évidemment les bienvenus !

Ici vous pourrez admirer les isards, les marmottes les grands tétras, les gypaètes, le lagopède alpin, l’aigle royal et… peut être vous verrez l’un des animales les plus mystérieux et discret : le desman des pyrénees. Mais ne vous arrêtez pas à ce que vous voyez de plus imposant, il y a tout un tas de papillon : Azuré de la croisette, Appollon, Agrien de Mercure et tant d’autres.

Ce territoire est doté d’une richesse naturelle, patrimoniale, facile d’accès, que vous ne trouverez nulle part ailleurs, alors pour continuer à préserver et protéger cet espace, allez-vous y balader tout en veillant à respecter la réglementation.